26 mars 2012

pendentifs marins

Voilà quelques jours que je porte ces deux bijoux emmêlés, comme des porte bonheurs, qui me rappellent où je vais et m'encouragent à y aller. Le petit poisson en argent, je l'ai acheté chez Blah blah blah à la même créatrice qui avait fait mon collier en cuir aux airs de fête. Il me parle de ma Normandie natale comme de mes Pescadores adorés mais aussi de mes origines chrétiennes, d'une manière beaucoup plus légère qu'une croix. Il m'encourage de même à nager, un peu plus loin, un peu plus vite à chaque fois, dans la petite piscine du collège d'à côté de chez moi. La pierre, elle, fait partie de ces pendentifs achetés à Wangan dans le vieux village. Un caillou tout gris de l'extérieur qui, une fois cassé et taillé, révèle toutes ses couleurs. Avec eux je me sens forte et invincible, reliée secrètement à ce qui m'est essentiel, deux bouts de terre et un mode de vie. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire