27 janvier 2012

Bonne année du dragon

Moi je passe mon nouvel an à me perdre dans les champs des Pescadores, à me lier d'amitié avec des vaches et des chiens errants, à casser la croûte dans les ruines en corail avec des patates douces et des mochis fourrés à l'arachide, à lire avec délices "La belle amour humaine" de Lyonel Trouillot et à me dire que Anse-à-Fôleur n'est définitivement pas très loin de mes pas. La prochaine fois qu'on me demandera pourquoi j'aime Penghu, je répondrai que c'est parce qu'ici, le vent à l'extérieur est plus fort que celui dans ma tête, alors ça m'apaise. Que cette année vous apporte beaucoup de poisson ! 

2 commentaires:

  1. Ben t'es a Penghu?
    Viens donc boire l'apero et parler litterature!
    Envoie-moi un mail que je te donne notre telephone!
    glefriecpetitesourishotmail.com

    RépondreSupprimer
  2. Ha ! Je viens de rentrer à Taipei, j'ai essayé de laisser un message sur ton blog pour te dire que j'étais dans le coin mais j'ai pas réussi. Je reviens dans 4 mois, à ce moment-là je ne manquerai pas de te faire signe. Vivement le printemps...

    RépondreSupprimer