5 décembre 2011

La maison du bord de mer


Mon disque dur m'a lâché alors que je transférais mes dossiers de mon ancien ordi au nouveau, emportant avec lui la quasi-totalité de ma vie passée. Heureusement, deux playmobils du marché d'informatique de Guanghua sont prêts à m'en récupérer les données et à me les remettre son mon vieux (mais salvateur) macbook pour la modique somme de 6000nt.

Le grand départ pour l'Asie, je l'ai fait il y a maintenant trois ans et demi. Trois ans et demi passés à empiler ma vie dans une valise de 25 kilos. Trois ans et demi de ma vie dont les seuls trésors sont mes amis, mes pensées, ma connaissance et mes photographies.

Juste avant cette perte de contact avec l'ancien monde, j'avais transféré ces quelques photos, prises un mois après mon arrivé en 2008, sur mon nouvel ami mac. Le début du voyage photographique, dans une maison vide de Danshui, surplombant la mer. On y avait squatté un weekend, avec mes camarades du cours de chinois, quatre coréens, un anglais, un brésilien, deux américains abc et moi-même. Elle appartenait aux parents de la petite amie du meilleur ami de mon ami coréen, à la gentillesse plus que digne de la réputation taïwanaise.

Il faisait beau, après avoir joué sur la plage (où j'ai commencé ma collection) on est allé visiter le potager bio participatif qu'entretiennent les parents, on y a récupéré des bananes avant de rentrer à la maison préparer un copieux barbecue coréen. (comprenez : plein de viande, du poisson aussi, assaisonnés de piment rouge "- mais non, je te dis, là ça pique pas du tout ! - raaaaaaarghhhh ! Comment ça ça pique pas ! Tu veux mourir !!" et enrobés dans des feuilles de salade) 

J'ai passé le weekend en mode monomaniaque à photographier les murs fissurés de la maison en écoutant en boucle sur le lecteur CD la chanson Sukiyaki de Kyu Sakamoto, le visage traversé d'un sourire béat et serein.
(je mets la chanson à la fin pour vous faire partager l'ensemble...)







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire