2 octobre 2011

Bobin dans les herbes





"Et par endroits, des plages de lumière fine, les ongles frais des anges sous la soie des lumières, le sable pur des mots sans âge, sans plus d'auteur ni de lecteur : « La pensée avec laquelle les écrivains agissent n'agit pas seulement par les mots écrits mais occultement avant et après l'écrit parce que cette pensée est une force qui est dans l'air et dans l'espace en tous temps. » L'histoire c'est ça, celle de ces mots, le nom d'Artaud, c'est le nom d'une racine, d'un nerf, d'un lever de soleil. La main qui écrit est coupée, terreuse, avec des lambeaux de ciel." Christian Bobin, extrait de l'Enchantement simple 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire