1 octobre 2011

觀音亭


Quoi ? Guanyin Pavillon

Où ? Parc du front de mer, Magong, Penghu

Ce pavillon est dédié à la déesse Guanyin, déesse de la miséricorde et protectrice des enfants. Elle protège les humains en danger et en peine, son nom signifie "qui porte attention aux sons du monde". C'est une immortelle qui a refusé son entrée au paradis pour pouvoir s'occuper des nécessiteux sur terre, elle est souvent appelée la Vierge Marie chinoise. Masculine au départ, elle fut féminisée en Chine et au Japon par les croyances populaires. (Mais au Tibet Guanyin est réincarné par.... le Dalai Lama !! ) 

Le bâtiment a 300 ans, est un endroit important pour le culte bouddhiste à Penghu, et qui a passé rien qu'une journée sur place sait à quel point ces îles sont couvertes couvertes de temples, tous en activité... Il y en a un autre important à visiter dans la ville, dédié à Matsu, malheureusement pour moi il est actuellement en restauration, fermé. C'est le plus vieux temple de Taiwan, qui s'appelle Tianhou et date de 1593, j'ai pleuré un peu devant les portes bloquées, j'ai même essayé de me glisser entre les planches de la palissade mais comme on dit ici 沒辦法 (méi bàn fǎ = pas moyen) il me faudra attendre deux ans pour le découvrir...

En attendant, j'ai passé beaucoup de temps dans ce pavillon là, sublime avec ses couleurs turquoise, bleu et rouge orangé, à entendre des hommes prier à l'intérieur qui ont, en sortant, fait péter des pétards aux portes, sans me prévenir... (sursaut et chair de poule) Le gardien, ses petits souliers, sa barbe blanche et son plateau chargés de verres de thé pour les divinités mettait direct dans l'ambiance, et ses chats fiers, aux muscles fins et découpés chargaient l'atmosphère de mystère. Le soir tombait, mon premier soir dans les Pescadores, bercée par le souffle du vent et le bruit des vagues. Le début du voyage...




















Me voilà partie à parler de Penghu, je vous préviens, la fin est loin car chacune des journées passées là-bas étaient remplies de vie au point transformer chaque seconde du temps qui passe en heures, à se demander où le baroque s'arrêterait. Mon retour à Taipei me rend inconsolable... 

This pavilion is dedicated to the goddess Guanyin, goddess of mercy and child care. She protects people in danger or in pain, her name means "who pay attention to the sounds of the world". She is an immortal who has refused to enter heaven in order to care for the needy on earth and she is often called the Virgin Mary of China. Initially masculine she was feminized in China and Japan by popular beliefs. (But in Tibet, Guanyin is reincarnated by... the Dalai Lama!)

The building is 300 years old and is an important place for Buddhist worship in Penghu. Who went there for at least one day knows how these islands are full covered with temples, all in use... There is another important one in the city, dedicated to Matsu, but unfortunately it is closed, currently being restored. This is the oldest temple in Taiwan, called Tianhou which was built in 1593. I cried a little before the doors locked, I even tried to slip between the boards of the fence, but as they say here 沒辦法 (méi bàn fǎ : no way) I'll have to wait two years to discover it ...

Meanwhile, I spent much time in the pavilion there, with its sublime turquoise, blue and orange-red colors. I listened to the men praying inside, who scared the hell out of me when they left the place, blowing up firecrackers. The guardian of the temple, with his small shoes, his white beard and his tray of tea cups for the gods was perfect for the atmosphere, with his proud mysterious cats. Night was falling, my first night in the Pescadores, rocked by the wind and the waves. The beginning of my journey ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire