13 septembre 2011

La Mi-automne #2





Gâteau de la lune, version traditionnelle. Il y en a eu beaucoup d'autres.... Ceux-là sont très beaux, et très bons, et m'ont été offerts par une de mes étudiantes. Elle n'est pas taïwanaise mais russe et elle a essayé de me choisir la version la plus classique possible. Sinon, pour en dire un peu plus... 

La légende parle de deux immortels, le mari Houyi et sa femme Chang-e. Il furent chassés du paradis après que le mari, archer un brin fanfaron, eut tué les oiseaux soleil suite à un pari stupide. Ils errèrent donc sur la terre, misérablement, avant d'obtenir de la Reine mère de l'Ouest une pilule qui allait pouvoir leur rendre leur immortalité. Houyi rentra chez lui et, cachotier, la planqua à la maison sans en parler à Chang-e. Malheureusement sa femme, un brin trop curieuse, découvrit la cachette, avala la pilule, fit une overdose et s'envola vers la lune. Le mari fut incapable de la rejoindre à cause du vent qui était trop fort et s'envola donc pour le soleil où il s'y installa. Hop, plié, rangé : voilà le Yin et le Yang. Du coup, une fois par an, à la mi-automne, Houyi rend visite à sa femme. C'est pourquoi, ce soir-là, la lune est si belle, simplement parce que le soleil a rendez-vous avec elle... 

Conclusion, les hommes sont des branleurs inconséquents et les femmes des fouineuses attardées. Mais l'un dans l'autre, et même si ça a l'air tiré par les cheveux, ça fonctionne, tout du moins au moins un jour par an !

Ps : et dans la lune vit un lapin, si vous ne me croyez pas, sortez un peu dans la rue, ce soir, et observez la bien... C'est le soir où elle est la plus ronde et la plus brillante de l'année, pas moyen de le louper ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire