24 août 2011

Lumberjack village


Quoi ? 林田山林業文化園區
Un ancien village de bûcherons

Où ? À une heure de Hualien, derrière la gare de Wanrong (萬榮火車站)
Ouvert tous les jours de 9:00 à 17:00 sauf le mardi

Pourquoi... pour humer l'air des fantômes. Ce petit village fût construit par des migrants japonais qui vinrent s'installer à Taiwan pendant la colonisation de l'île, puis repartirent dans leur pays à l'arrivée du KMT. Il connût son apothéose il y a environ 40 ans, puis vient ensuite petit à petit à être déserté. N'y restent maintenant que des petits vieux qui vivent dans des amas de tôles. Cependant, par vagues, les touristes y arrivent, friands de ce lieu à l'architecture japonaise qui est vendu par les locaux comme une "petite Jiufen" (la Cité des Douleurs, et là je réalise que je n'ai pas encore parlé de cet endroit que j'aime tant...). Pourtant, selon moi, rien à voir. Ici, lors de la visite, un sentiment lugubre rôde. Le village est désert, comme abandonné et comme seul bruit on entend au loin le murmure du fleuve rythmé par des coups de hache donnés plus haut dans la forêt. On se promène et on se perd, on se divise pour chercher la personne manquante et tout le monde finit perdu. On s'inquiète. On se sent piégés hors du temps. À certains endroits, la terre semble se dérober sous nos pieds, le monde vacille, on a du mal à respirer. 
Les fantômes aiment à se jouer de nous. 


LIEN

3 commentaires:

  1. Superbes photos, et très jolie description (mais un peu flippante, quand même).

    J'aimerais bien passer plus de temps en dehors de Taipei, mais la plupart de mes amis ne sont pas vraiment partants... alors si jamais il reste une place libre à la prochaine de tes excursions, fais signe ! ;) (en plus j'ai un nouvel objectif à étrenner)

    RépondreSupprimer
  2. Marie meimei24.8.11

    Trop belles ces photos !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Merci Pierre pour tout ces gentils commentaires... je te tiens au courant promis. Moi aussi, je suis scotchée à mon quartier de Daan, de plus en plus difficile de m'en extraire, la ville m'hypnotise. Pourtant, Taiwan est si belle au dehors...
    Marie... <3.

    RépondreSupprimer