16 juin 2011

Devenir prof de français à l'étranger

Prologue

À l'époque où j'ai découvert Taiwan, je terminais mes études aux Beaux Arts et me destinais, sans trop savoir exactement comment, à une carrière artistique. Grâce au Calvados (le département, pas la boisson !) j'ai pu partir 2 mois à Taipei, sur cette île que je ne connaissais que par mes vieilles barbies et les composants de mon ordinateur. J'aurais bien été ailleurs (Bamako, Tanger, Tokyo, Katmandu, Mexico, Cracovie...) mais bon, c'était Taipei ou rien alors j'ai pris Taipei. 

Et là, à peine débarquée de mon avion, Paf, dans la tronche, je me suis mangé cette ville version addict, version reviens ou crève, à ne parler plus que de ça, à ne penser plus qu'à ça, à en devenir complètement obsessionnelle, ma spécialité, les idées fixes. 

Du coup j'ai viré de cap, j'ai repris les études, direction la fac de prof de français (fle), histoire de me former dans un métier qui me permettrait de repartir là-bas vivre. Etudes reprises via télé-enseignement, parce que c'est comme ça, y'a un jour où faut se mettre à travailler pour vivre, devenir rentable, efficace, triste monde... 

Graphiste exécutante la journée, étudiante en fle le soir et les weekends. J'ai repris en licence 3 (mise à niveau) avant de me lancer dans un Master 1, le tout à l'Université de Rouen, en télé-enseignement. 



Partie 1 : comment j'ai fait pour en arriver là où j'en suis, prof de fle à Taiwan ? 

1- J'ai passé ma licence et me suis inscrite en Master, le tout via télé-enseignement. C'est possible ici, à la fac de Rouen où j'ai été, mais il y en a aussi d'autres aileurs. 

2- J'ai économisé et suis partie vivre en Asie avant même d'avoir trouvé un quelconque stage. J'ai progressé en mandarin et en anglais. 

3- J'ai cherché des stages via fle.fr, maladroitement, étant sans expérience et avec un lourd passif artistique, mais avec beaucoup de détermination, à rappeler les personnes, à leur montrer que j'étais là, que je voulais le job, que j'avais la tête bien sur les épaules, que j'était très motivée quoi. 

4- J'ai réussi à me faire embaucher pour un stage en Alliance en Corée. 

5- J'ai redoublé mon Master et ai postulé pour un stage dit "Mae" (ministère des affaires étrangères) que j'ai obtenu à Hong Kong. 

6- J'ai achevé le stage quoi qu'il m'en ait coûté, puis suis repartie en Corée. J'ai passé mon Master. 

7- Après son obtention j'ai fait des candidatures spontanées dans toutes les écoles de langue de Taipei. 

8- J'ai été embauchée. Je suis rentrée à Taipei. J'habite à Taipei depuis 10 mois maintenant.

Partie 2 : Conseils pour les étudiants

1- Télé-enseignement : moins cher que le Cned, on reçoit les cours via une plate-forme internet, en bloc, on a l'année pour les potasser avant de devoir se rendre à l'université en France ou dans un centre d'examen à l'étranger pour passer les partiel comme tout autre étudiant de présentiel. 

2- Quand on veut on peux mais avec méthodologie. Organiser son temps pour les études est très important. Étudier régulièrement et efficacement, dans des bibliothèques ou des cafés calmes, en maîtrisant bien sa manière d'apprendre (moi c'est mémoire graphique, j'apprends en synthétisant...). Regarder ses pieds et avancer, sans trop être effrayé par la taille de la montagne. 

3- Montrer qu'on est baroudeur de nature : en partant voyager sans attendre le stage. S'acclimater à  l'étranger permettra à l'employeur de vous faire confiance sur le choc culturel. (Qui parfois peut être très violent...) En apprenant les langues aussi... 

4- Stage Mae, sésame ouvre-toi : y'a pas, bien que parfois ces stages soient un peu bancales (politique politique...) ils en jettent pour la carrière. T'as un tampon Mae sur ton cv... t'es mis en haut de la pile. 

5- Avoir un grain de folie, une case en moins, le culot de le faire, mais ne pas le faire juste pour fuir. Les ennuis nous suivent à l'étranger et peuvent parfois nous y étouffer plus fort encore. Partir quand on sent qu'on est prêt.


LIENS
Formation fle à distance :  Rouen - Grenoble
Offre de stage et d'emploi : fle.fr - lfdm
Liste des stages mae : cnous

6 commentaires:

  1. tu as repris en L3 et non en DU ? tient bizarre car a rouen au vu de mmon parcours (master d'histoire), ils m'ont conseillé de faire le DU...

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, c'est vrai que beaucoup passent le DU, qui existe aussi à Rouen en télé-enseignement. J'ai demandé conseil à personne en fait... et ai fait mon inscription dans mon coin.

    Je ne comprends pas très bien la différence mais il semblerait que le DU se suffise à lui-même là où la licence fle est juste une introduction à un Master, non ? En plus il contient presque moitié moins de cours que la licence... donc plus léger à préparer.

    Question toute bête, peut-on poursuivre vers un Master après un DU ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Eva,
    Ton parcours m’intéresse beaucoup car similaire au mien et je viens d'ailleurs de prendre contact avec la fac de Rouen pour faire comme toi une L3 fle qui pourrait se suivre d'un master. La L3 a distance a t-elle était difficile a faire? le Programme était-il lourd?
    En tout cas très joli blog et très joli parcours de vie.
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Meleo33, J'ai préparé la L3 alors que j'étais encore en France et que je travaillais la plupart du temps.
    D'ailleurs je travaillais tellement que j'ai eu du mal à me mettre la tête dans mes cours, j'ai du attendre mars pour vraiment me mettre à fond dans ces études, alors que les examens étaient en mai.
    Après, j'ai la chance d'avoir une mère experte en méthodologie, et j'ai donc des techniques d'apprentissages très efficaces (utilisées par les étudiants qui préparent médecine). J'avais quand même fait des impasses (comme sur le turc par exemple, où j'ai eu 0,5/20) et j'ai été très surprise d'apprendre que j'avais eu cette licence en première session parce que je pensais vraiment devoir y revenir en septembre.
    Le programme était donc assez lourd, mais pas insurmontable, moi je suis très indépendante quand j'étudie, j'ai pas trop besoin de contact avec les profs ou les autres étudiants, mais à Rouen si on a des questions il y a un forum et tout le monde peut s'entre-aider, je crois qu'il y a même un système de tutorat... Et puis de voir qu'on n'est pas seul dans la galère ça rassure aussi.
    Si tu as d'autres questions n'hésite pas à me demander, tu me dis que mon parcours est similaire au tien, tu viens aussi des beaux arts ou arts plastiques ? Merci pour ton gentil message.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    J'ai essayé plusieurs fois de répondre mais la protection anti-robot ne me laissait jamais publier mes commentaires.
    Je voulais donc donner des nouvelles, j'ai suivi tes précieux conseils et suis dons en L3 FLE a Rouen avec le tele-enseignement(je viens d'ailleurs de passer la premiere partie des exams).
    Es tu toujours a Taiwan? As tu trouvé un poste permanent?
    Bonne continuation!

    RépondreSupprimer